Jours 5 et 6 : un rêve devenu réalité


La soirée de mardi s'est terminée comme beaucoup d'autres: certains vaillants restent guetter les aurores boréales, d'autres raisonnables vont dormir et les derniers indécis s'endorment debout à coté des guetteurs, en espérant se réveiller au moment fatidique. C'est Samuel, Maud et Seb les chanceux du soir qui ont pu apercevoir plusieurs belles lumières dans le ciel vers 1h du matin !


Mercredi

Départ en raquettes pour une petite promenade dans les sous-bois, jusqu'à une étendue enneigée. Un tipi nous attend avec un bon petit feu à l'intérieur. On nous accorde 1h de "temps libre" et détente au soleil. On laisse nos raquettes car on s'enfonce jusqu'aux hanches, et on s'en donne à cœur joie dans la neige: courses à quatre pattes, cumulets, concours de sauts en profondeur: 12 grands enfants heureux!





Le déjeuner est incroyable, on se fait de nouveau servir comme des rois par nos guides Angelina (Angelica selon Guillaume) et Ludovic, deux français très touchés par l'atmosphère de notre groupe.
Ludo nous a réservé une surprise: un petit tour en motoneige !! Il nous prend un à un pour un petit tour de 2 minutes (plutôt 10 pour Gil qui a goûté à la poudreuse en tombant dans un tournant).

Nouvelles sensations...


Le soir, un sacré programme nous attend: le sosie d'Elvis Presley est en concert à l'auberge ! Plutôt habitué à un public du 3e âge qui dodeline de la tête assis à table, il était assez étonné de voir débarquer la dizaine de zigotos sur son dancefloor! Ça a swingué comme jamais!



Jeudi

Pas trop de mal à se lever ce matin vu le programme de la matinée: les chiens de traineaux! On était plusieurs à rêver de cet instant depuis longtemps.



Arrivés à la ferme, c'est plus impressionnant que prévu: les consignes de sécurité sont données tant bien que mal par dessus les hurlements d'une cinquantaine de chiens impatients de commencer à tirer les traîneaux. Un passager s'assied et l'autre conduit.



La balade s'est heureusement déroulée sans encombre, à part l'aventure du bonnet d'Alice qui saute de sa tête pour bondir dans la gueule d'un des chiens du traîneau précédent (que personne ne panique, le bonnet va bien!).



Ce moment était magique... D'immenses étendues blanches, les chiens qui prennent de la vitesse, le silence partout autour...

Guillaume et Maud ont énormément de mal à quitter les chiens pour rentrer à l'auberge.



L'après-midi, on a marché jusqu'au départ d'une piste de ski de fond, pour emprunter les luges de la cafétéria et se marrer dans des descentes scabreuses et bossues. On a hâte de voir ce que ça donne sur GoPro, en tout cas nous, on a pleuré de rire !


Le soir, le maître d'hôtel (rebaptisé "good morning" car il le dit à toute heure de la journée) qui semble aimer l'ambiance (et le bazar) qu'on lui inflige, nous accorde 1h de karaoké en plein dans sa salle de séjour. Inutile de préciser que malgré les tympans grillés, on est une fois de plus comblés !


La Team Laponie ❄️


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jours 3 et 4 : deux jours dans la pampa de Laponie

Jours 1 et 2 : premiers pas en Laponie

Création du documentaire